Gestion technique de patrimoine : un métier en pleine innovation

Baisse des mises en chantier, ralentissement des ventes, augmentation des stocks justifient les discours pessimistes et traduisent la crise du secteur immobilier. Pour autant, cette lecture supposerait que les différents acteurs du développement immobilier ne tirent aucune conséquence de cette dégradation. Or, ces acteurs réorientent profondément leur stratégie, à travers la gestion technique de patrimoine.

La gestion technique de patrimoine est, aujourd’hui encore, un métier peu processé et peu standardisé. Les tâches administratives sont encore très chronophages, au détriment de la présence sur le terrain. À la décharge de ce métier, il est particulièrement
contraint par la réglementation. Or, c’est précisément l’évolution de cette réglementation qui est en train de révolutionner le métier ! Cette évolution, à laquelle s’ajoutent les nouvelles donnes environnementales, amène tous les acteurs de l’immobilier à revisiter entièrement l’exercice de leur métier. On n’assiste pas aujourd’hui à des aménagements de l’existant ; on assiste
à un véritable bouleversement de la manière d’exercer son métier dans l’immobilier. Au point d’en revoir son offre de service.
Un paradoxe peu banal : c’est l’accroissement de contraintes qui libère les énergies innovantes des propositions de service…