IFRS 16 : comment anticiper les attentes des directions financières ?

Avec la mise en oeuvre de la norme IFRS 16, les directions immobilières vont faire face à de nouvelles attentes des directions financières. L’appropriation et l’anticipation de cette norme par les directeurs immobiliers est donc indispensable.
Lorsque la fonction immobilière n’existe pas ou lorsqu’elle est peu structurée, cette norme sera une belle opportunité de créer ou de renforcer la gestion de l’immobilier.

IFRS 16 : une norme comptable qui impliquera nécessairement la fonction immobilière

  • Pourquoi il ne s’agit pas uniquement d’un sujet comptable.

La tentation peut être grande pour un directeur immobilier de considérer que la direction financière prendra en charge la mise en oeuvre de la norme IFRS 16 sans qu’il soit nécessaire pour lui d’y prêter attention. Certes, le sujet doit être porté au niveau de la direction financière (il s’agit d‘une norme comptable applicable aux contrats de locations et donc pas uniquement aux baux). Certes, cette norme n’apportera pas de valeur ajoutée aux entreprises et donc, a fortiori, aux directeurs immobiliers.
Pourtant, le directeur immobilier ne pourra pas y échapper dès lors que le corollaire de cette norme est la nécessaire capacité de l’entreprise à consolider les informations relatives à ses contrats de location.
Les données relatives aux baux doivent donc être disponibles et elles devront pouvoir alimenter le système d’information financier.

En outre, l’impact des baux sur les comptes sociaux ne sera plus le même. Une excellente compréhension de ces impacts sera nécessaire pour pouvoir dialoguer avec la direction financière dans le cadre des grandes décisions immobilières.

  • Le principe posé par la norme IFRS 16.

Aujourd’hui, chaque échéance de loyer est comptabilisée en charge et apparaît ainsi dans le compte de résultat. En revanche, la somme des loyers qui devront nécessairement être versés (période ferme du bail) ne figure pas dans les comptes. Pourtant, le bail commercial fait naître un engagement qui pèse sur l’entreprise pour plusieurs années.
Le principe de la norme est de comptabiliser sous forme de dette l’engagement pluriannuel résultant d’un contrat de location. Il s’agit en particulier d’apporter une solution à deux questions simples :
• comment offrir dans les comptes une information sur l’ensemble des engagements financiers qui pèsent sur l’entreprise (y compris ceux résultant des contrats de location) ?
• comment comparer les comptes d’une entreprise qui a fait le choix de la location avec ceux d’une entreprise qui a opté pour la propriété ?

  • Une entrée en vigueur pas si lointaine.

La norme doit entrer en vigueur le 1er janvier 2019 dans les entreprises qui appliquent les IFRS. Cela signifie que le chantier de sa mise en oeuvre devra avoir été mené au préalable.

Retrouvez la présentation de nos compétences et de nos expertises sur notre site http://akeance.com

akeance consulting

cabinet de conseil

consulting

conseil en stratégie

conseil en organisation

conseil en management