Les enjeux de la gestion des baux commerciaux

Avec, entre autres, l’augmentation de l’Indice des Loyers Commerciaux (+3,25% entre les premiers trimestres 2011
et 2012) et l’ouverture de nouveaux concepts de centres commerciaux (Paris Saint Lazare, Lyon Confluence, …), les enseignes font face à une augmentation générale des loyers et des charges à payer alors qu’elles connaissent souvent une baisse de l’activité commerciale. Dans ce contexte, et pour conserver des taux d’effort acceptables, les acteurs du commerce s’intéressent de près à leurs processus, à leur organisation de gestion des baux commerciaux, à la facturation associée et aux sources d’amélioration potentielle.

Le commerce physique se trouve pris dans un étau entre la baisse de l’activité commerciale (conjoncture
générale, concurrence croissante du e-commerce,…) et l’augmentation importante de l’indice ILC. Tous les leviers
d’optimisation doivent être étudiés afin d’enrayer la baisse de ses rendements. Les loyers et charges prévus au bail
représentant en moyenne le deuxième poste de dépense derrière la masse salariale, l’optimisation et la sécurisation de la
gestion des baux commerciaux sont devenus un levier de performance important. Une approche s’impose : moins polarisée
sur les aspects juridiques et plus sur le pilotage économique des réseaux.